topblog Ivoire blogs

10/05/2012

MA PEINE

MA PEINE

Dans ces froides nuits
Mon triste cœur s’ennuie
De la douloureuse solitude qui le suit
Et qui t’accable encore aujourd’hui

J’ai vainement essayé, trimé, lutté
Divers alcools m’ont un moment égayé
Amitié et compagnies m’avaient apaisé
Un égoïste renfermement m’avait fait oublier

Mais que suis-je donc maintenant ?
Une épave qui souffre atrocement
De n’avoir pas compris auparavant

J’ai certes l’air froid et hautain
Ce n’est que le signe de la douleur qui m’étreint
De ne pouvoir tout simplement te prendre la main.

00:15 Publié dans POEMES | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.