topblog Ivoire blogs

23/02/2012

ST VALENTIN


Qu’un jour te soit consacré
Ou que, champion, tu sois sacré,
Tellement peu de choses changent ;
Le monde y voit sans doute
Le prix d’une longue route
Parcourue avec bravoure et courage.
Tu m’affiches comme une médaille ;
Tel un servile épouvantail
Se balançant à ton bras galant.
Tu parles à mon oreille
D’amour et de merveilles
Et de tes sentiments si grands.
Cesse plutôt de m’aimer, égoïste !
Et partageons désormais
L’amour qui ne meurt jamais !
Mais plus au singulier, au pluriel

23:57 Publié dans POEMES | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.