topblog Ivoire blogs

05/12/2011

INOUBLIETTES


INOUBLIETTES


Un éclat traverse mon regard
Et mon cœur en est rayé
J’en accuse le hasard
Qui pourtant nie y avoir été.

Mon âme porte depuis cette marque
Que ton sourire lui a infligé
La flèche décochée de ton arc
Ne m’a jamais autorisé à t’oublier

La plaie en reste béante
Mais ce m’est une satisfaction
De porter cette balafre géante.

L’espoir m’est désormais rédemption
Car il me fait vivre cette ébriété
Qui me fait rêver de toi à mes côtés.

12:36 Publié dans POEMES | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.