topblog Ivoire blogs

05/12/2011

ECLIPSE

ÉCLIPSE
Quand ta neige coule et ruisselle,
Mon harmattan souffle et muselle ;
Quand le printemps te fait renaître,
La pluie lustre juste mon vieil être ;
Et quand l’automne t’annonce le silence,
La pluie toujours, me désigne ton absence.

Noir de Blanc, ombre de clarté ;
Races et saisons nous ont faits différents,
Mais ce fossé n’est qu’apparent.
Fortune et pauvreté nous ont fait distants,
Mais nos rouges cœurs y sont indifférents
Car TOI et MOI avons choisi de nous aimer

12:35 Publié dans POEMES | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.