topblog Ivoire blogs

17/10/2011

1 contre 1000 pour Gilad Shalit

Il fait bon s’appeler Gilad Shalit.


Il fait bon s’appeler Gilad Shalit. Il est en effet certainement agréable de se laisser ainsi flatter l’ego. Il fait bon savoir que sa vie vaut largement celle de mille autres personnes.
Dans les anciennes royautés Africaines, le roi, lorsqu’il mourait était “accompagné“ dans sa tombe par ses esclaves et serviteurs. L’on consentait aussi des sacrifices humains pour sauver le souverain en cas de maladie. Chez les peuples des savanes toujours africaines, il existait des castes. Une stratification rigide de la société faisait que, dans la même espèce humaine ; certains individus ne valaient pas d’autres. Des milliers pouvaient mourir ou être utilisés en monnaie d’échange pour libérer un prince fait captif. Qu’un individu ne représente qu’une infime fraction, un centième ou un millième d’un autre, cela ne nous gênait guère. Du moins jusqu’à ce que nos yeux s’ouvrent à la civilisation. L’humanisme des Blancs de Europe nous l’avait fait découvrir : “les hommes naissent tous égaux“.
Je comprends donc, en tant qu’africain fraîchement initié à l’Egalité mais aussi à la Fraternité, que l’on mette tous les moyens pour libérer un compatriote fait prisonnier mais je me sens gêné de le voir ainsi médiatisé quand je me représente les termes de l’échange.
Ces “monnaie d’échange“ s’ils sont dangereux le seront à nouveau, et puis accepte-on le message ainsi envoyé ? une tête à moitié israélienne en vaut-elle réellement 1000 palestiniennes?

Les commentaires sont fermés.